Tout le monde veut travailler à la maison ... alors pourquoi ne le sont-ils pas?


Tout le monde veut travailler à la maison ... alors pourquoi ne le sont-ils pas?

Les employés et les employeurs sont d'accord pour travailler à domicile. Selon une nouvelle enquête, les patrons et leurs travailleurs souhaitent tous deux pouvoir travailler à domicile, mais ils sont divisés sur leur productivité. C'est parce que 55% des travailleurs interrogés se sentaient plus productifs lorsqu'ils travaillaient à la maison, mais seulement un quart des patrons étaient d'accord avec ce sentiment.

Malgré leurs réticences, 42% des patrons approuvent le passage à une main-d'œuvre plus mobile, Selon le sondage de Microsoft Canada sur les espaces de travail flexibles, qui a interrogé 1 249 patrons et travailleurs canadiens.

Lorsqu'on leur a demandé pourquoi ils travaillaient à la maison, 48% ont dit qu'ils avaient terminé leur travail au bureau. Un autre 44% ont dit qu'ils avaient moins de distractions à la maison. Un peu plus d'un tiers des employés (35%) estimaient qu'ils étaient plus productifs à la maison et le même nombre estimaient qu'ils avaient un meilleur équilibre travail-vie personnelle à la maison.

«Ce que nous considérions autrefois comme le bureau traditionnel change, "a déclaré James Nicholson, spécialiste du déploiement pour Windows avec Microsoft Canada. «De plus en plus de clients, de collègues et de partenaires technologiques prennent des appels professionnels dans les salles d'attente des aéroports, examinent les documents de travail en attente au cabinet dentaire ou prennent place dans le train ou effectuent des tâches personnelles importantes pendant leur journée de travail. > Bien que les travailleurs et les employeurs soient tous deux d'accord pour travailler à la maison, les patrons sont plus susceptibles que leurs employés de travailler dans des lieux publics. Étonnamment, près de la moitié des patrons interrogés ont déclaré travailler au volant et 29% ont admis travailler dans les transports en commun. Un quart des patrons travaillaient dans un bar ou un restaurant.

«Les organisations qui réussiront à l'avenir sont celles qui éliminent les barrières entre les gens, le lieu de travail et la technologie», a déclaré Nicholson. «Lorsque vous donnez du pouvoir à vos employés en créant un milieu de travail qui favorise la flexibilité grâce à la technologie et aux solutions qui les aident à être productifs, vous profitez au maximum de vos employés. »

Cependant, le travail à domicile est loin d'être parfait, près de la moitié des patrons se plaignant de l'incapacité de travailler avec eux. communiquer avec les employés en personne. Les autres griefs des patrons incluaient le manque d'attention lorsqu'ils travaillaient à la maison, le manque de responsabilité et la croyance que les employés ne faisaient pas autant de travail à la maison qu'au bureau.


Ce que les e-mails après les heures font vraiment chez vos employés

Ce que les e-mails après les heures font vraiment chez vos employés

Même si vous pensez que vos employés répondent aux e-mails après le travail et le week-end, c'est un bon moyen d'augmenter la productivité. Les employeurs nuisent au bien-être et à la conciliation travail-vie de leurs employés et affaiblissent leur rendement lorsqu'ils créent des attentes selon lesquelles les courriels liés au travail devraient être surveillés et répondus Selon une étude prévue pour être présentée lors de la réunion annuelle de cet été de l'Academy of Management.

(Carrière)

Un tiers des romances de bureau se terminent par un mariage

Un tiers des romances de bureau se terminent par un mariage

Tous les romans de bureau ne se terminent pas comme des moments difficiles au refroidisseur d'eau. En fait, plus d'un tiers dans une allée en bas. C'est la conclusion d'une nouvelle étude sur la romance au travail par CareerBuilder, qui a révélé que plus de 30% de ceux qui avaient une relation avec un collègue ont fini par se marier Dans l'ensemble, 38% des travailleurs ont déclaré avoir rencontré un collègue au moins une fois au cours de leur carrière, 17% l'ayant fait deux fois.

(Carrière)