8 Publicistes révèlent ce qu'ils aiment (et haïssent) au sujet de leur emploi


8 Publicistes révèlent ce qu'ils aiment (et haïssent) au sujet de leur emploi

Derrière chaque entreprise prospère, célébrité et figure notable, il y a un publiciste qui travaille pour s'assurer qu'ils obtiennent une couverture médiatique et maintiennent leur réputation. Alors qu'est-ce que c'est vraiment de travailler dans les relations publiques?

Mobby Business a demandé à huit publicistes et pros de PR ce qu'ils aiment et détestent le plus dans leur travail. Voici ce qu'ils avaient à dire.

Mobby Business: Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre travail et pourquoi?

Scranton: J'aime l'excitation quotidienne de travailler dans les relations publiques. Chaque jour, nous entrons dans le bureau avec deux ou trois entretiens nationaux programmés. À la fin de la journée, ce nombre peut aller jusqu'à 10. Travailler avec des clients qui peuvent réagir aux nouvelles de la journée fait passer la journée.

MB : Qu'est-ce que vous détestez le plus dans votre travail? pourquoi?

Scranton: La seule chose que je n'aime vraiment pas dans mon travail, c'est qu'il m'est difficile de l'éteindre. Sauf si je suis littéralement sur une île sans service cellulaire, je travaille toujours dans une certaine mesure!

Mobby Business: Que faites-vous?

Parc: Je me spécialise dans le corporate, le leadership éclairé et les relations publiques, travaillant avec des clients allant de la franchise à la technologie.

MB : Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre travail? Parc:

La meilleure chose à propos de relations publiques est de construire des relations avec les contacts des médias et de travailler avec eux pour créer une histoire incroyable qui met en vedette mon client. Voir comment tout le dur labeur se traduit par des ventes et des résultats pour le client est l'un des meilleurs sentiments! De plus, devenir ami avec des personnes dont on admire l'écriture et le style est un très grand avantage. MB :

Qu'est-ce que vous détestez le plus dans votre travail, et pourquoi? Park:

Les choses à propos d'être dans les relations publiques, c'est que les horaires peuvent être épuisants, surtout quand il s'agit de fuseaux horaires. Se lever à 2 heures du matin pour être en entrevue avec votre client parce qu'il est 13 h. dans un autre pays où le journaliste est basé est très épuisant. Heureusement, ça n'arrive pas trop souvent Dominique Astorino, publiciste, Be Social PR

Qu'est-ce que tu aimes le plus dans ton travail, et pourquoi? Astorino:

En tant qu'extravert et écrivain, j'adore écrire, être créatif et travailler avec les gens. Bâtir des relations authentiques avec les gens, qu'ils soient clients, journalistes, influenceurs ou consommateurs - c'est probablement ma partie préférée. Se réunir pour célébrer le métier de la création de contenu beau et intéressant est assez incroyable. Parce qu'à la fin, tout est une question de narration, n'est-ce pas? Et en utilisant cette narration pour initier les gens à quelque chose de nouveau et de spécial. MB :
Qu'est-ce que tu détestes le plus dans ton travail, et pourquoi? Astorino:

Quelque chose que je ne dirais pas forcément , mais peut-être ne favorise pas autant [est que] de nombreuses entreprises ne comprennent pas complètement PR, et il est difficile de quantifier la valeur. C'est génial si vous faites partie d'une organisation qui peut vraiment apprécier les relations publiques et tout ce qu'elle apporte à la marque. Cependant, j'ai trouvé - pas seulement personnellement, mais en plaignant avec beaucoup de collègues professionnels des relations publiques - ce n'est pas habituellement le cas. Joshua Peck, directeur des relations publiques, Duane Morris LLP

Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre travail, et pourquoi? Peck:

Ce qui est remarquable avec le cabinet de relations publiques, c'est que, contrairement à tout autre client ou industrie, il y a des nouvelles légitimes chaque jour. nouveau procès, nouvelle donne, nouveau développement en droit des affaires, nouveaux avocats. Quelque chose se passe toujours, et cela rend le travail amusant et engageant MB :
Qu'est-ce que vous détestez le plus dans votre travail, et pourquoi? Peck:

Il ne peut jamais être fini; il y a toujours des contacts supplémentaires avec un journaliste qui pourrait et pourrait être intéressé - dans une publication commerciale, légale ou quelque part - et pas tout à fait le moment de frapper tout le monde. Mon client [et] les avocats apprécient l'effort, mais il est difficile d'avoir quelque chose d'inachevé. Chauniqua Major, directeur de compte principal, Rockaway PR

Que faites-vous? Major:

Je suis un publiciste de style culinaire à Orlando, en Floride. Notre agence représente des chefs et des restaurants à travers le pays MB :

Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre travail, et pourquoi? Major:

Je serais fou si je ne disais pas ça J'apprécie les avantages qui viennent avec travailler dans les relations publiques. Il y a toujours un événement, nous mangeons le bien de la terre dans notre industrie particulière et la vie est toujours nouvelle. Les nouveaux clients nous gardent sur nos gardes, [et] le travail comprend généralement des voyages amusants. MB :

Qu'est-ce que vous détestez le plus dans votre travail, et pourquoi? Major:

Les choses que j'aime à propos de mon travail, je déteste aussi. Nous assistons souvent à trop d'événements pendant une semaine. [Travailler] avec des restaurants signifie que vous travaillez sur leurs horaires - des nuits tardives sont nécessaires, et vous devez travailler, ou les livres vous rencontreront à la porte d'entrée. Travailler dans une petite agence vient aussi avec sa propre série de défis, qui incluent principalement de longues heures et une lourde charge de travail. Les clients comptent beaucoup sur nous pour la direction et la stratégie. Il peut être difficile si vous n'avez pas la peau épaisse et un peu fou de faire face à la pression. Michelle Sandoval, directeur de la publicité, Best Seller Publishing

Qu'est-ce que vous aimez le plus à propos de votre travail, et pourquoi? Sandoval:

Travailler avec des entrepreneurs, des propriétaires d'entreprise, des éducateurs, des médecins et des gens de tous les jours m'a donné l'impression de faire une différence dans la vie de quelqu'un. Voir un propriétaire de petite entreprise passer par le processus d'écriture et de publication d'un livre - et ensuite être en mesure de les présenter à la télévision, la radio et d'autres médias comme un expert dans leur domaine - est extrêmement gratifiant. MB :

Qu'est-ce que vous détestez le plus dans votre travail, et pourquoi? Sandoval:

Ce qui me déplaît le plus dans mon travail est constamment rejeté par les producteurs et les journalistes. Après presque une décennie de travail en tant que publiciste, entendre "je ne suis pas intéressé" ou "je vais passer", pique toujours. Cela étant dit, cela me maintient en permanence motivé! Bruce Serbin, propriétaire et publiciste, Serbin Media

Que faites-vous? Serbin:

Je suis publiciste, et je me spécialise dans la création de campagnes médiatiques nationales pour les auteurs et les entrepreneurs MB :

Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre travail, et pourquoi? Serbin:

J'aime aider mes clients à profils et leur crédibilité en étant vus dans les médias locaux et nationaux. C'est génial quand vous pouvez regarder quelqu'un que personne n'a jamais entendu parler de devenir l'expert dans leur domaine. J'aime travailler avec un large éventail de clients parce que j'apprends beaucoup de sujets différents MB :

Qu'est-ce que tu détestes le plus dans ton travail, et pourquoi? Serbin:

Beaucoup de gens ne comprends pas ce que je fais. Ils l'assimilent à de la publicité ou pensent que parce que je suis un publiciste, je peux automatiquement leur poser une interview sur "Today", "Good Morning America" ​​de NBC ou un autre grand magasin national similaire. C'est frustrant quand les gens ne comprennent pas que la publicité n'est pas un sprint mais plutôt un marathon, et que les meilleurs résultats reviennent à ceux qui s'en tiennent à cela. Je déteste aussi quand les gens veulent juste parler d'eux toute la journée [parce que] les reporters ont besoin de vraies sources qui peuvent contribuer à leurs histoires, pas d'un tas d'informations égoïstes sur la supériorité de quelqu'un. Jaime Primak Sullivan, président, Bridge and Tunnel Entertainment

Qu'est-ce que vous aimez le plus dans votre travail, et pourquoi? Sullivan:

En tant que publiciste, j'adore le terrain. C'est la partie la plus excitante de mon travail. L'artisanat de l'angle, et faire l'appel réel - il ne vieillit jamais. MB :

Qu'est-ce que vous détestez le plus dans votre travail, et pourquoi? Sullivan:

[Ce que je] J'adore tellement - la montée des situations de «pay-for-play» a nui au modèle traditionnel de relations publiques. Alors que toute industrie a besoin de changer pour pouvoir grandir, il est difficile de rivaliser avec les blogueurs et les sites web qui consomment des budgets et des rétentions de relations publiques.


Période estivale: Garder les employés motivés

Période estivale: Garder les employés motivés

Quand vous êtes à l'école , l'été est une période de détente, de vacances et d'absence de responsabilités. Cependant, dans le monde du travail, il n'y a pas de «pause estivale». Bien sûr, vous pouvez planifier un voyage exotique ou aller à la plage pour un long week-end, mais vous n'avez plus tout l'été pour vous réveiller tard sans que des échéances ne vous guettent.

(Direction)

Ce qui rend les meilleures entreprises si attractives pour les employés

Ce qui rend les meilleures entreprises si attractives pour les employés

Bon nombre des entreprises les plus prospères de plusieurs milliards de dollars se sont lancées en tant que startups. Et la culture qui a donné le coup d'envoi à ces entreprises est ce qui inspire des centaines de professionnels à la recherche d'emploi dans ces endroits et y rester. Récemment, LinkedIn a publié une liste de 40 entreprises qui attirent les meilleurs talents.

(Direction)